Mécène

 

Eco-systèmes

Résultat de recherche d'images pour "eco systèmes"

Créé par 35 producteurs et distributeurs, Eco-systèmes est un éco-organisme à but non lucratif agréé par les pouvoirs publics depuis le 9 août 2006. Conformément aux réglementations française et européenne, Eco-systèmes assure une mission d’intérêt général : la mise en place sur tout le territoire français d’un dispositif national pour collecter, dépolluer et recycler les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), à l’exception des lampes.

Producteurs, distributeurs, collectivités locales, réseaux solidaires, prestataires logistiques et de traitement et enfin grand public : nombreux sont les acteurs qui interviennent dans la filière des DEEE. Il revient à Eco-systèmes d’organiser, de coordonner et d’animer tous ces intervenants pour développer un dispositif de collecte et de traitement performant en France. La collecte réalisée par Eco-systèmes est passée de 350 000 appareils usagés en 2006 à 49,5 millions d’unités en 2014.

Toute l’action d’Eco-systèmes repose depuis 2006 sur une adhésion profonde aux objectifs politiques de la créa­tion de la filière agréée. Tout l’enjeu a été de constituer un noyau d’acteurs motivés et conscients de ces enjeux, suffisamment nombreux pour pouvoir financer collective­ment les actions ambitieuses qui en découlent.

Depuis l’origine, Eco-systèmes défend un modèle à haute valeur ajoutée environnementale, technolo­gique et sociale. Cette vision contribue à développer une industrie française du recyclage particulièrement performante, innovante et créatrice d’emplois. Ce modèle offre un cadre d’échanges avec les producteurs qui permet d’initier, quand cela est possible, une dynamique d’éco-conception intégrant la fin de vie dans les produits neufs. Eco-systèmes a par ailleurs beaucoup investi pour mettre en place des contrôles approfondis de la dépollution et de la qualité du recyclage chez ses prestataires.

Avec les objectifs fixés par la nouvelle Directive européenne sur les DEEE, les nouveaux savoirs produits au sein de la Chaire « Mines Urbaines » seront rapidement mis en pratique. L’objectif opérationnel est de réfléchir, avec tout l’apport intellectuel de ParisTech, sur des enjeux techniques clairs. Il s’agit de récupérer, séparer, trier de mieux en mieux des matières bien connues comme les plastiques, mais aussi d’aller chercher de toutes petites quantités de métaux rares et de plus en plus difficiles à trou­ver sur la planète, alors qu’il en existe des quan­tités importantes dans les tiroirs et les placards.

À plus long terme, il s’agit de contribuer à une réflexion plus large : les jeunes ingé­nieurs doivent apprendre désormais les techniques d’éco-conception, d’analyse du cycle de vie de produit en allant au-delà des objectifs traditionnels de la société industrielle du 20e siècle. La collecte des appa­reils électriques au plus près des foyers français et leur recyclage sur le territoire national est un enjeu très important pour la France et l’Europe, notamment pour les étudiants qui arrivent aujourd’hui sur le marché du travail et ceux de demain.

Site internet