R&Day – Les métaux critiques : Quelles solutions de recyclage aujourd’hui et demain ?

 

  Logo  R & Day  

 

Dans le cadre de sa collaboration avec la Chaire Mines urbaines, ecosystem a organisé un R&Day le 12 mars 2024 sur le sujet : « Les métaux critiques, quelles solutions de recyclage aujourd’hui et demain ? » à la Maison de la Chimie à Paris.

 

Cette journée avait pour objectifs :

  • De vous donner des clés pour mieux comprendre les enjeux sur les métaux critiques,
  • De partager des éclairages sur les capacités actuelles d’extraction et de régénération des métaux critiques présents dans les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE)
  • De présenter les solutions en cours de développement au sein de la Chaire Mines urbaines, à l’interface entre recyclage, éco-conception et économie circulaire.

 

   

 

Après une présentation des enjeux à la fois industriels, géopolitiques, réglementaires et environnementaux liés aux métaux critiques, la matinée a été consacrée au sujet de l’exploitation du gisement de ces métaux dans les DEEE (nommé Mine Urbaine) et à une table ronde sur les contraintes et les opportunités du recyclage.

Les intervenants, de profils variés, ont présenté leurs enjeux, retours d’expérience ou encore résultats d’études sur ces thématiques. L’introduction de la problématique a été faite par Mme Natalie Yserd d’ecosystem et Mr Vincent Semetey de Chimie ParisTech, responsable de la Chaire Mines Urbaines. La table ronde sur le panorama des métaux critiques a rassemblé Mr Damien Goetz de l’Ecole des Mines Paris, Mme Maria Nyberg de la Commission Européenne, Mme Laurène Cuenot d’ecosystem et Mr Alexandre Charpentier de WeLOOP.

Après une pause networking, s’en est suivie une autre table ronde sur la récupération des matériaux critiques via le recyclage de la mine urbaine introduite par Mme Alice Bizouard d’ecosystem, où des solutions actuelles ont été présentées par Mr Serge Kimbel de WeeeCycling et Mr Frédéric Carencotte de Carester, en regard des besoins des industriels Mr Fabrice Abraham de Renault et Mme Amélie Barahona de Schneider Electric.

L’après-midi a été consacrée plus spécifiquement aux innovations dans le domaine du recyclage des D3E en vue de récupérer les métaux critiques.  Une table ronde abordant  le sujet de la corrélation entre les besoins producteurs et les capacités d’approvisionnements a rassemblé Mr Pascal Roy du WEEEForum, Mr Stéphane Bourg de l’Ofremi et Mme Pauline Bucciarelli de l’IFPEN.   

 

Ensuite, Mr Julien Comel de TND et Mr Axel Roy d’ecosystem ont encadré a présentation de projets de R&D portés par la Chaire dans la perspective de projets industriels et d’éco-conception, portés par plusieurs chercheurs de l’Ecole Chimie ParisTech Mr Vincent Semetey, Mr Grégory Lefevre, Mr Morvan Gaudin, Mr Moheddine Wehbie, ainsi que Mr Eric Louvert de MOB-E-SCRAP .

Pour finir, Mr Xavier Lantoinette d’ecosystem a  conclu cette journée ponctuée de témoignages d’industriels du recyclage, de fabricants de produits, d’institutionnels et d’acteurs de la recherche.

Pour un aperçu plus détaillé du programme de la journée, cliquez ici.

Découvrez également davantage sur les travaux de la Chaire relatifs à cette thématique dans le booklet de l’événement.

Le bricolage durable : tout un programme !

Le bricolage est plus souvent associé aux notions d’ingéniosité, d’économie, de passion d’amateur… qu’à celles de durée de vie, de recyclage, de réparabilité ou, plus généralement, de respect de l’environnement. C’est pourtant bien l’ambition du groupe ADEO (Leroy Merlin, Weldom, Bricoman, Bricocenter…). Les défis à relever sont nombreux lorsque l’on est à la fois producteur, importateur, distributeur et hébergeur via une place de marché en ligne. De plus, si être leader du marché français et poids lourd international aide à engager une transformation, encore faut-il entraîner les autres acteurs pour ne pas être cantonné à la création de standards limités à son écosystème. Gislain Ménard et Pauline Toulemonde indiqueront la stratégie suivie depuis plusieurs années par le Groupe et les espoirs fondés dans le Home index, notation qui intégrera les données de ses usines, de ses fournisseurs, de ses concurrents, de ses partenaires sur sa place de marché, et qui vise à devenir un standard universel.

 

Plus d’informations sur cette séance ici

La semaine ATHENS organisée par la Chaire mines urbaines en lien avec Ecosystem se déroulera en présentiel à l’école des Mines Paris el du 20 au 24 novembre 2023. Cette semaine sera suivie par 25 étudiants provenant de différents pays.

Des universitaires et industriels interviendront tout au long de cette semaine dans le cadre du cours intitulé « Circular economy and eco-design : urban mine case ». 

Les étudiants auront également l’occasion de visiter le site de Paprec à Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise.

Cette semaine sera l’occasion de créer des échanges entre intervenants et étudiants mais aussi de développer des liens entre étudiants – qui ont des profils différents – à travers notamment l’étude de cas qui sera menée par petits groupes et fera l’objet d’une évaluation en fin de semaine. 

Pour plus d’informations sur les interventions que suivront les étudiants, nous vous invitons à consulter le programme.

We Play Circular : vers une transformation vertueuse chez Decathlon ?

Luc Teerlinck, organisant des tables rondes de dirigeants en Belgique, est séduit par l’approche des dirigeants de Decathlon, qui donnent beaucoup de liberté et d’autonomie aux équipes. Il appelle le CEO de Decathlon Belgique pour lui dire qu’il voudrait travailler chez lui dans l’innovation et la recherche de nouveaux modèles d’affaires. Après neuf mois d’écoute en interne et en externe, il prend conscience des vertus de l’économie de la fonctionnalité – utiliser les produits plutôt que les acheter – et pense à un projet très ambitieux : donner au client accès à tout le catalogue Decathlon pour un forfait mensuel. Il lance une expérience avec 70 clients : pour 25 € par mois, ils ont l’usage de 400 € de matériel, pour 50 € de 1 000 €, pour 95 € de 2 000 €. C’est un succès, les clients utilisent des matériels dont l’achat leur aurait coûté six fois plus et font deux fois plus de sport. L’opération peut être très rentable. Le projet suscite enthousiasme chez les clients et le personnel. Une deuxième phase d’exploration a démarré le 22 mai 2023.

 

Plus d’informations sur cette séance ici

Le défi de Back Market : prouver que l’économie circulaire est un modèle d’affaire soutenable

Back Market, désormais l’une des licornes françaises, a réussi son pari : montrer que l’économie circulaire peut être à la fois socialement et écologiquement utile et, qui plus est, rentable. L’entreprise s’est définie d’emblée comme une plateforme de e-commerce de matériel électronique reconditionné, qui obtiendrait la confiance des acheteurs en jouant la qualité. Elle sélectionne ses entreprises de reconditionnement, les suit de près et les aide à progresser en leur proposant une offre de service (après-vente, packaging, livraison…). Ces entreprises sont réparties dans plusieurs pays, mais Back Market s’attache à ce que chacune d’entre elles livre autant que possible dans son propre pays. Devenue entreprise à mission en janvier 2022, elle s’investit dans une cause : gagner sur l’achat neuf, voire le ringardiser, car la fabrication d’appareils correspond à plus de 75 % de l’empreinte carbone de l’ensemble du numérique.

Plus d’informations sur cette séance ici

Franck Aggeri, co-porteur de la Chaire Mines urbaines à l’école des Mines, a coordonné avec l’ancienne doctorante de la Chaire, Helen Micheaux, et le post doctorant actuel à l’école des Mines, Joel Ntsondé, le numéro spécial n°23 de la revue Facts de l’institut Véolia.
 
La revue de l’Institut Veolia – FACTS Reports est une publication internationale facilitant les regards croisés sur des sujets au carrefour de la société et de l’environnement.
 
Ce numéro spécial intitulé : « Industrie et déchets : sur la voie de l’économie circulaire », inclut des contributions de différents acteurs évoluant dans l’environnement de la chaire ou d’écosystem : Ingrid Tams (Seb), Jean-Paul Raillard (Envie), Françoise Weber (Véolia) et François Darsy (Signify).
 
Vous trouverez ici la version française et ici celle en anglais.

La prochaine session de la semaine ATHENS organisée par la Chaire Mines urbaines dans le cadre du Programme européen ATHENS, se déroulera en présentiel, à l’école des Mines, du lundi 15 au vendredi 19 novembre 2021.

Plusieurs acteurs des mondes industriel et académique interviendront pour présenter différentes thématiques menées dans le cadre de la Chaire, auprès de 29 élèves (dont 16 étrangers (allemands, italiens, belges, grecs) et 13 français (8 Mines ParisTech et 5 Ensam)).

Les étudiants auront également l’occasion de visiter le site de Paprec à Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise.

Pour plus d’informations sur les interventions que suivront les étudiants, nous vous invitons à consulter le programme ici.

Dans le cadre de son projet à l’école des Mines, financé par la chaire Mines urbaines, le post-doctorant Joel Ntsondé et le co-porteur de la chaire pour l’école des Mines, Franck Aggeri, ont rédigé un article qui sera très prochainement publié dans le Journal of Cleaner Production. 

Nous vous invitons à découvrir ici cet article intitulé « Stimulating innovation and creating new markets – The potential of circular public procurement »

La Chaire Mines urbaines participe également cette année au programme européen ATHENS de mars 2021

 

Depuis 2016, la Chaire Mines urbaines participe tous les ans à la semaine européenne ATHENS pour offrir, aux étudiants des écoles d’ingénieurs de ParisTech et de d’autres établissements européens partenaires, l’opportunité de suivre une semaine sur le recyclage des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE).

Cette semaine, organisée par la Chaire, en lien avec Ecosystem, se déroulera par visioconférence du 15 au 19 mars 2021.

Etant donné les conditions sanitaires actuelles, il ne sera pas possible d’organiser cette semaine sur le site de l’école des Mines ni d’organiser la visite d’un site de traitement.

La Chaire a tout de même souhaité participer à cette semaine à distance afin de continuer à transmettre aux étudiants les informations leur permettant de comprendre le contexte, les enjeux et les défis du recyclage des DEEE. 

 

Franck Aggeri, co-porteur de la Chaire pour l’école des Mines et Helen Micheaux, ancienne doctorante et post doctorante de la Chaire, ont publié un article international « Eco-modulation as a driver for eco-design: A dynamic view of the French collective EPR scheme » dans le Journal of Cleaner Production que vous pouvez trouver ici.

Bonne lecture à tous !